PRESENTATION

Projet enregistré à l'Institut National de Protection Industrielle

Alors qu’un grand nombre de médecins, scientifiques et politiques s’interrogent sur les raisons du positionnement du grand public face à l’homéopathie : sciences ou croyances ; ce projet de recherche a pour enjeu d’analyser objectivement les représentations des différents acteurs impliqués dans cette controverse sur l’homéopathie (public, médecins, scientifiques, laboratoires pharmaceutiques...), afin de définir ce qui oriente chacun d’entre eux vers un choix en faveur ou en défaveur : connaissances/savoirs scientifiques, croyances/imaginaires/vision philosophique et/ou pratiques professionnelles/usuelles. Des cartes conceptuelles seront produites pour les acteurs analysés. Une cartographie de la controverse sur l’homéopathie et les influences des différents acteurs entre eux sera également produite à l’issue. Le genre et le contexte culturel seront pris en compte. Un rapport comportant une analyse et des propositions sera in fine produit à l’attention des pouvoirs publics.

Pour ce faire un groupe de recherche pluridisciplinaire de 14 personnes, soutenu au travers de dons participatifs sociétaux; composé d’enseignants et de chercheurs en science de l’Éducation, en psychologie, en sciences de l’information, de scientifiques et pharmaciens ; permettra de mener à bien le projet en France. Un groupe équivalent d'enseignants et de chercheurs Polonais nous aidera dans ce projet et effectuera la même étude en Pologne afin de réaliser une analyse comparative et de définir comment l’aspect culturel du pays peut orienter le positionnement des acteurs sociétaux face à la médecine homéopathique et ses traitements associés. En effet la France est le premier pays producteur et consommateur de médicaments homéopathiques alors qu’un pays comme la Pologne n’est qu’au 8ème rang des producteurs et au 11ème rang des consommateurs sur 21 pays Européens étudiés par la recherche Européenne CAMBRELLA.

 

Emmanuella Di Scala, Maître de Conférences, Dijon, Responsable du Projet de Recherche HOMEOCSS